Vous êtes ici : Accueil > Microsoft Office > Office 2013 et Office 365 à la conquête des États-Unis

Office 2013 et Office 365 à la conquête des États-Unis

Office 2013 et Office 365 à la conquête des États-Unis En l’espace d’une semaine, Microsoft parvient à conclure deux grands contrats en terre américaine. Fin décembre, la firme a signé son tout premier contrat pour Windows 8 avec le ministère de la Défense américain.  Et pour débuter l’année en fanfare, Microsoft trouve également un accord avec la ville de Chicago pour placer Office 365 au cœur de sa stratégie de consolidation de ses outils de messagerie.

Le contrat signé avec la Défense américaine entre dans le cadre d’un effort de mutualisation des ressources des départements de l’administration. Un accord de licence de trois ans a été convenu entre les deux parties pour assurer la fourniture de Sharepoint 2013, Office 2013 et de Windows 8 (ce dernier mérite d’être souligné très particulièrement), à l’Armée de l’Air, de Terre et à la DISA ou Defense Information Systems Agency. Microsoft tient là son premier contrat d’envergure pour son nouvel OS, surtout avec un collaborateur de gros calibre comme cette administration américaine. Mais cela ne s’arrête pas là puisque l’accord inclut aussi un volet lié à la Software Assurance destiné à offrir des formations et du consulting Microsoft.

En tout, le montant du contrat s’élève à 617 millions de dollars, un coût jugé assez léger se félicite l’administration américaine. Et cela semble s’expliquer puisque Microsoft s’engage aussi pour d’autres missions à l’instar du domaine de la mobilité pour toutes les technologies couvertes par l’accord.

Après San Francisco, les états de la Californie ou du Minnesota, c’est maintenant le tour de la ville de Chicago de choisir l’Office 365 pour optimiser sa productivité Cloud. Cette ville représente le plus grand centre économique de la région du Mid-Ouest des États-Unis. Elle a décidé d’équiper ses 30 000 collaborateurs de la suite Office 365. Le contrat s’étend sur 4 ans et une économie de 400 000 $ par an est  à escompter selon les prévisions de la municipalité. Chicago passera à la version Web des applications phares de la suite bureautique, à savoir Microsoft Outlook, Word, OneNote, Excel, Lync et PowerPoint. Cela permettra à la ville d’améliorer ses outils de messagerie et de bénéficier d’un coût plus raisonnable avec une diminution de 80% par employé selon le communiqué livré par les responsables de la ville.

Pas de commentaires
Soyez le premier à déposer un commentaire

Laisser un commentaire pour l'article Office 2013 et Office 365 à la conquête des États-Unis

Merci de rester correct et de respecter les différents intervenants.