Vous êtes ici : Accueil > Microsoft Office > Le long chemin parcouru par la suite Office de Microsoft

Le long chemin parcouru par la suite Office de Microsoft

Le développeur Microsoft lançait en 1989 la première mouture de sa nouvelle suite bureautique Microsoft Office. Deux décennies et trois années se sont donc écoulées depuis cette entrée en scène un peu timide d’Office 1 sur Mac. Durant cette longue période d’activité, le géant de Redmond a répondu présent aux demandes des consommateurs de logiciels bureautiques. De nouvelles suites se succédaient pour épouser un peu plus les attentes spécifiques des utilisateurs. Nous allons essayer de retracer ce long chemin parcouru par la suite Office de Microsoft, un élément majeur dans l’ascension de ce célèbre éditeur.

En 1989, Office 1 débarquait sur Mac à la plus grande surprise de tout un public de connaisseur qui avait espéré une version sur PC. La suite incluait déjà en ce temps les logiciels ossatures d’Office Microsoft tels que Word (4.0), Excel (2.2), PowerPoint (2.01) et un certain Microsoft Mail.

Il aura fallu près de six ans pour voir l’Office 95, une nouvelle suite bureautique très adaptée à l’environnement de Windows 95. D’ailleurs, leur lancement se passait quasiment à la même période. Le changement très perceptible concernait l’uniformisation des cycles de développements des différentes applications incluses dans la suite grâce à cette toute première version 32 bits. Des statistiques fiables affirmaient un réel engouement pour cet opus bureautique, notamment avec Excel qui aurait été utilisé par plus de 30 millions de personnes dans le monde.

Pendant tout ce temps, Microsoft gagne progressivement en confiance et en maturité. Il commence à trouver ses marques sur le domaine de la bureautique et n’hésite pas à utiliser les technologies de dernier cri pour optimiser sa suite logicielle.

Au début de l’année 1997, Microsoft revient à la charge avec Office 97 pour confirmer sa notoriété. En effet avec la puissance du Web, la suite bureautique refait peau neuve. L’Office 97 permet d’exporter ses documents en HTML et d’y ajouter des hyperliens. Chose peu commune en ce temps, la suite s’ouvre à la collaboration pour permettre à plusieurs personnes de travailler sur un même fichier. Nous n’avons pas non plus oublié Clippy, l’amusant trombone aux grands yeux qui était la mascotte d’aide pour les utilisateurs d’Outlook jusqu’à la version 2003.

Microsoft continue sa lancée et avec l’Office 2000, il réaffirme sa volonté d’intégrer des outils Web à l’instar de Frontpage 2000. Les modifications recensées sur cet Office 2000 étaient nombreuses, mais la plus frappante et la plus intéressante concernaient sans nul doute l’adoption des menus adaptatifs qui plus tard seront portés sur la plateforme Windows XP.

Les développeurs de Microsoft ont pris momentanément une vive allure et tout le monde s’étonnait de voir tout juste une année après Office 2000, la commercialisation d’Office XP. Au mois de mai 2001 donc, des mois précédant le lancement de Windows XP, la firme de Redmond officialise la sortie d’Office XP. Un opus très riche en nouvelles technologies comme à l’habitude des versions de suite Office. Cette fois-ci les Smart Tags étaient à l’honneur, une technologie assez plaisante qui anticipe des actions contextuelles en fonction du contenu introduit par l’utilisateur (l’entrée d’une date, par exemple). Désormais, la récupération de documents était possible avec cette série Office XP.  De plus, les utilisateurs PowerPoint commençaient à se familiariser avec les animations sur l’Office XP.

Consciente de l’importance de sa suite auprès des utilisateurs professionnels, Microsoft sort l’Office 2003 avec des nouveautés très pro. Les particuliers n’ont pas vraiment été gâtés avec le peu de changement opéré sur Word, Excel et PowerPoint. Par contre, les pros pouvaient se réjouir de l’arrivée des applications telles que SharePoint Portal Server, OneNote et InfoPath. A titre de rappel, le nouveau logo de la suite, que l’on voit encore aujourd’hui, a notamment été présenté avec cet Office 2003.

Microsoft fait une refonte totale de l’interface de l’ensemble des logiciels de la suite. Office 2007 s’affiche donc avec des fenêtres complètement remaniées. Cette mouture arrive au début de l’année 2007 avec l’adoption des rubans destinés à faciliter l’accès aux différentes fonctions des programmes. Notons également les changements recueillis sur les formats de fichiers et la substitution du fameux Frontpage par SharePoint Designer 2007.

Dans une stratégie d’approche du grand public, Redmond entreprenait déjà des grands efforts avec l’Office 2007 et continue sa séduction avec l’Office 2010. Les outils d’édition de photos et de vidéos intégrés dans Word et dans PowerPoint sont destinés à remplir cette délicate mission de fidélisation. Microsoft a également pris un nouveau cap orienté sur le Web avec cette dernière version de sa suite bureautique. Grâce à l’Office 2010, des versions Internet des logiciels bureautiques arrivaient pour la première fois sur la toile. Le stockage de documents en ligne a également été vulgarisé pour satisfaire les adeptes de Microsoft Office.

Depuis quelques mois déjà, Microsoft aurait en gestation une suite bureautique flambant neuve qui pourrait être appelée Office 15 ou Office 2013. D’ailleurs, le lancement de la version bêta a été prévu pour la fin de cet été, précédant la version finale qui pourrait certainement débarquer au début de l’année 2013. Les rumeurs annoncent que cette série intègrera l’interface Metro déjà très attendue sur Windows 8.

Redmond n’entend pas en rester à ce stade comme à son habitude. La réussite de cette entreprise a été surtout obtenue grâce aux recherches fructueuses effectuées par ses laboratoires et la stratégie de vente finement pensée par ses dirigeants. Il n’est donc pas si croyable de voir un tel engouement pour ce logiciel de suite bureautique, vingt ans après sa première apparition.

Pas de commentaires
Soyez le premier à déposer un commentaire

Laisser un commentaire pour l'article Le long chemin parcouru par la suite Office de Microsoft

Merci de rester correct et de respecter les différents intervenants.